L'ATAO (Association Théâtre d'Aujourd'hui à Orléans), association de bénévoles passionnés de théâtre, propose, en ouverture de sa quarante-neuvième saison, une représentation de Nathan le Sage, une pièce écrite par l'auteur allemand G. Lessing une dizaine d'années avant la Révolution française.

C'est donc un classique du temps des Lumières qui sera à nouveau monté sur l'une des scènes du Théâtre d'Orléans... et pourtant c'est bien une pièce pour aujourd'hui que nous propose l'ATAO! D'abord parce que, comme le disait judicieusement Italo Calvino, "un classique est une œuvre qui n'a jamais fini de dire ce qu'elle a à dire". Ensuite parce que le metteur en scène, Dominique Lurcel, en est à sa troisième re-création de la pièce de Lessing, et cette fois en la situant délibérément dans le contexte de notre présent. Enfin parce que cette pièce est une "parabole du vivre ensemble" selon Bernard Bloch qui résume ainsi l'intrigue: " Jérusalem, cœur du chaudron brûlant allumé par les Croisades. Le sultan Saladin, nouveau maître de la ville, respectueux de la foi de chacun, musulmans, juifs et chrétiens, combat les Templiers qui tuent en invoquant Dieu, mais en épargne un : le jeune Templier erre, mélancolique, et sauve des flammes, fait inouï, une jeune fille juive, fille du marchand Nathan le Sage. "

Quand on sait ce qu'il en est aujourd'hui, au Proche-Orient comme chez nous, des clivages, conflits et confrontations  qui naissent des différences d'origine et de religion ou en tirent prétexte, on se dit que la leçon de sagesse de Nathan... (ou de Lessing!) a grand besoin d'être réaffirmée et entendue.

Comme en plus, la comédie sert la cause de la tolérance et du respect sans prêchi-prêcha pétris de bons sentiments mais avec drôlerie et vivacité, comme en plus les débats philosophico-politiques qu'elle ouvre se mènent sur fond de ruses,  d'intrigues amoureuses, de retournements de situation, on ne s'ennuiera pas au spectacle de cette pièce où la raison et la bonté triomphent de l'ignorance et des préjugés.

 

 

Retour à l'accueil