le Cinéma Les Carmes et l'ASLA proposent une soirée exceptionnelle
 mardi 30 mai à partir de 19h30 
autour du film événement Algérie du Possible
 
le débat sera animé par l'historien Christian Phéline spécialiste de la colonisation de l'Algérie, pays qu'il connaît très bien et où il vient de faire un séjour du 19 au 24 mai pour des conférences à l'occasion de la sortie en Algérie, chez l'éditeur Chihab du livre collectif (deux historiens français et deux algériens) "Défis démocratiques et affirmation nationale. Algérie 1900-1962 : Nouvelles révélations d’historiens". 
Magistrat à la Cour des comptes, Christian Phéline a été coopérant au ministère algérien de l'Agriculture et de la Réforme agraire peu après l'indépendance. Il a, par la suite, participé aux débats qu'appelait la «voie algérienne» de développement et écrit aujourd'hui sur l'histoire de l'Algérie coloniale.
 
 
ALGERIE DU POSSIBLE
De Viviane Candas
En rencontrant ses anciens compagnons de combat, le film suit le parcours d’Yves Mathieu, anticolonialiste en Afrique Noire puis avocat du FLN. À l’indépendance de l’Algérie, il rédige les Décrets de Mars sur les biens vacants et l’autogestion, promulgués en 1963 par Ahmed Ben Bella. La vie d’Yves Mathieu est rythmée par ses engagements dans une Algérie qu’on appelait alors « Le Phare du Tiers Monde ». La réalisatrice, qui est sa fille, revient sur les conditions de son décès en 1966. #Fr 1h22
 
 Quelques liens pour aller plus loin :    
 interview de la jeune fille : https://www.youtube.com/watch?v=6rEmPFd68dw
Critique TELERAMA lors de la sortie en salle le 07/12/2016 :  
Par Pierre-Julien Marest
 
Ce documentaire pudique ne sombre jamais dans l'accusation facile, tout en évoquant beaucoup de sujets passionnants (peut-être trop pour une durée aussi courte) : l'indépendance, le pétrole algérien, l'alphabétisation, l'autogestion, le napalm, la restitution des terres... Le tout éclairé par le commentaire sobre de la cinéaste Viviane Candas.
Voilà un film qui fâchera les quelques nostalgiques de l'Algérie française, mais rappelle à tous les autres que c'est en sondant son passé que l'on prépare l'avenir.

 
 
 
Hommage du Président de l'ASLA à l'oncle de l' invité :
"Notre invité est le neveu de Christian Phéline, peintre amateur et fondateur du service de neurochirurgie de l'hôpital d'Orléans. Décédé en mars 2016, il était devenu une personnalité orléanaise mais c'est l'Algérie qui l'a vu naître, en 1925, à Blida, plus précisément. Ce n'est pas la Loire, qu'il observait depuis son balcon, qui coulait dans ses veines, mais bien la Méditerranée. Ce pied-noir exilé nous a souvent parlé de sa «survie » en France, il a participé à de nombreuses activités de l'ASLA dont il appréciait l'action. Il nous soutenait en toute amitié avec la jovialité qui le caractérisait, il nous considérait comme ses frères, nous ne l'oublierons pas."

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Retour à l'accueil